Les enquêtes de Cédric Boukerma, des nouvelles policières à lire en ligne ou à télécharger







HISTOIRE COURTE, NOUVELLE POLICIÈRE

Les enquêtes de Cédric Boukerma


Tous les titres de la série Boukerma sont actuellement à lire en ligne. Nous somme en train de créer les fichiers pdf de façon à ce qu'elles puissent très bientôt être téléchargées et imprimées.

Les enquêtes de Cédric Boukerma


Poule de luxe, une enquête de Cédric Boukerma
Poule de luxe
Poule de luxe

Avant même que ces yeux n’aient assimilé l’image qui s’offrait à eux, avant même que son cerveau n’en ait eu pleinement conscience, une douleur brutale irradia tout son être, la clouant sur place.
Ghislaine resta indifférente au hurlement de bête blessée qui écorcha la gorge de sa mère. Ses grands yeux clairs, à la transparence déjà vitreuse, s’écarquillaient sur une vision définitive de surprise et de peur. Sa bouche semblait ouverte sur un dernier cri muet et ses joues glacées avaient la teinte bleutée de l’écharpe de soie qui enserrait son cou...

Lire l'histoire courte
Méfie-toi Carolina, une enquête de Cédric Boukerma
Méfie-toi, Carolina...
Méfie-toi, Carolina...

Il se gara en catastrophe sous le porche miteux et monta les étages quatre à quatre. Il faillit se laisser surprendre par l’état de vétusté des marches de bois et évita de justesse le vol plané ! Des bruits confus lui parvenaient de l’étage supérieur. Il poursuivait son ascension quand deux hommes lui barrèrent le passage.
- Si c’est pour Carolina, elle est plus là... Elle s’est tirée avec les deux autres !
- Les deux autres ? Quels deux autres ?
- Hé bien ! La pimbêche et son Jules ! Celui-là, j’aurais pas dû le laisser entrer mais, dans l’ombre, je l’ai pris pour Marc ! Après ça, il m’a collé un de ces ramponneaux, j’ai pas eu le temps de réagir !

Lire l'histoire courte
Le chien à l'oreille coupée, une enquête de Cédric Boukerma
Le chien à l'oreille coupée
Le chien à l'oreille coupée

Tout à coup, un faible bruit s’échappa d’un tas de bois et de vieux sacs de toile empilés dans un angle de la pièce. Les gendarmes s’activèrent pour dégager l’endroit. Stupéfaits, ils découvrirent un chien, un boxer maigre à faire peur. Son collier était relié par une chaîne à un anneau scellé dans le sol. Un mince filet de sang s’écoulait encore de l’énorme plaie qui lui zébrait le thorax. Il n’avait plus qu’une oreille, l’autre avait été sectionnée au raz du crâne.
Bizarrement, et peut-être parce que l’animal supplicié vivait encore, la scène parut à Cédric plus hallucinante, plus horrible à regarder que le cadavre de la femme gisant à deux pas.

Lire l'histoire courte
Un vieux Ruby de la guerre de 14, une enquête de Cédric Boukerma
Un vieux Ruby de la guerre de 14
Un vieux Ruby de la guerre de 14

C’était en page trois de l’édition du dix-sept août. Elle s’appelait Virginie Guilbot, elle avait vingt-deux ans. Elle était allée danser avec des amis, à Paris. Pour rentrer, elle avait pris le dernier métro. Sa grand-mère et une voisine l’avaient retrouvée, inanimée, dans le hall de leur immeuble. Elle avait été violée et rouée de coups. Décédée des suites de ses blessures, sans avoir repris connaissance... Il n’y avait pas grand-chose d’autre à dire. Cédric feuilleta les éditions suivantes. On retrouvait un entrefilet quelques jours plus tard. Le ou les assassins couraient toujours. Ensuite, plus rien, on ne parlait plus de Virginie Guilbot. Cédric revit en pensée la vieille dame un peu boulotte qui traînait son caddie à provisions. Quelle tristesse !

Lire l'histoire courte
L'exécutrice, une enquête de Cédric Boukerma
L'exécutrice
L'exécutrice

Elle lui avait dit « Ne t’inquiètes pas pour moi, je prendrai un taxi ». Pourtant, elle ne s’attarda pas à la borne et continua son chemin, avançant à longues foulées souples, le visage offert au vent qui lui fouettait les joues.
A l’angle de la rue de Vaugirard, un balayeur matinal interrompit son travail pour la contempler d’un oeil admiratif. Elle ne lui accorda pas un regard et poursuivi sa route. Elle marcha longtemps, au hasard des rues, retardant un dénouement qu’elle savait pourtant inévitable. Le ciel s’était assombri et déjà une pluie fine et triste brouillait le décor. Elle frissonna et remonta le col du veston d’homme dont elle aimait la coupe stricte et qui, par contraste, donnait à sa silhouette une apparence de fragilité...

Lire l'histoire courte
La vengeance de Saint-Michel, une enquête de Cédric Boukerma
La vengeance de Saint-Michel
La vengeance de Saint-Michel

- Luc Heinecker et Gabriel Louvier ont été tués exactement de la même façon : un coup de poignard en plein cœur.
- On a retrouvé l’arme ?
- Oui, elle a été laissée sur place, c’est à dire dans la poitrine des victimes. Mais attends, le meilleur reste à venir ! Et surtout ne ris pas... Ils étaient allongés sur le dos, les bras en croix, avec un taille-crayons dans une main et des plumes dans l’autre ! Qu’est-ce que tu en dis ?
Malgré la recommandation de Roger, et en dépit de la sympathie qu’il avait éprouvée pour Louvier, Cédric ne put s'empêcher de rire...

Lire l'histoire courte
Bowie, chien de combat, une enquête de Cédric Boukerma
Bowie, chien de combat
Bowie, chien de combat

Yann appela faiblement :
- Il y a quelqu’un ? Vous m’entendez ?
Nul ne lui répondit. Pourtant, une sorte de bourdonnement s’éleva et Yann qui avait très mal à la tête pensa que ses oreilles lui jouaient un tour. Le bruit se fit plus distinct, c’était un grondement sourd. Rivé au sol comme il l’était, Yann se sentait vulnérable et la peur l’envahit. Une bête avançait vers lui en grognant. Quelque chose brilla dans la lueur glauque qui s’échappait du soupirail... L’éclat d’un œil luisant...
Soudain, une gueule béante aux canines acérées lui fit face. Yann réalisa brusquement : un pitbull ! Dans l’obscurité, il le distinguait à peine. L’animal au corps émacié approcha le museau en reniflant bruyamment. Yann sentit une haleine chaude lui balayer le visage. La bête était effrayante. Un amalgame de sang séché et de pus lui tenait lieu d’œil droit.
Tout doucement, en s’efforçant à garder son calme, Yann articula d’une voix caressante.
- Gentil chien... Tout doux mon joli...
Immobile, les babines retroussées, le chien borgne le fixait en silence.

Lire l'histoire courte
Le trésor de Barbapoux, une enquête de Cédric Boukerma
Le trésor de Barbapoux
Le trésor de Barbapoux

Les deux gamins ne pouvaient détacher leurs yeux exorbités du spectacle qui s’offrait à eux.
Ce qui restait de Barbapoux gisait à leurs pieds, dans une mare de sang qui imprégnait déjà leurs baskets.
La barbe légendaire était à moitié arrachée. Le sang mêlé à la crasse formait un masque hideux sur le visage à la bouche grand ouverte. Au bout des bras, les mains n’étaient plus que des moignons sanguinolents et, sur le torse, de larges bandes de peau avaient été arrachées.
Les enfants se tenaient côte à côte, fascinés, par le tableau cauchemardesque. Puis, soudain, comme mus par un même ressort, ils s’enfuirent en hurlant de toute leur force, trébuchant et se heurtant aux saletés qui encombraient le jardin.

Lire l'histoire courte
Carol... Carolina..., une enquête de Cédric Boukerma
Carol... Carolina...
Carol... Carolina...

Il la croyait si forte, quasi invulnérable. À présent, il devait se rendre à l’évidence, sous ses dehors de grande bourgeoise hautaine, elle n’avait été qu’un animal sauvage. Et c’était justement pour cela qu’il l’avait tant aimée. C’est pour cela aussi qu’elle n’avait pas supporté la cage qu’on lui avait imposée.
Pendant ce temps, de son côté, il élaborait une stratégie d’évasion parfaite. Il avait de l’argent, les complicités avaient été faciles à acheter. Par malheur, depuis sa cellule de la Santé, dans l’incapacité d’établir des contacts avec la prison pour femmes, il n’avait pas pu la prévenir à temps.
Après huit mois d’incarcération, croyant qu’elle avait encore quinze ans à croupir entre ces murs, la belle et arrogante Carol Dastier s’était pendue dans sa cellule...

Lire l'histoire courte
Un trench peut en cacher un autre, une enquête de Cédric Boukerma
Un trench peut en cacher un autre
Un trench peut en cacher un autre

Il avait puisé dans l’alcool le courage de monter chez elle à l’improviste, mais à présent, tout ce whisky ingurgité posait un voile trouble sur son esprit. Il se sentait mortifié et voulait qu’elle aussi ressente cette souffrance et cette humiliation.
Incapable de maîtriser ses émotions, il se jeta sur elle. Lucie sentait ses mains brutales parcourir son corps, elle se débattait énergiquement mais il était beaucoup plus fort qu’elle. Malgré sa pratique des arts martiaux, la peur la paralysait à moitié, elle en perdait une partie de ses moyens. Elle crut entendre des pas dans l’escalier et hurla « Roger ! »
Le nom détesté de son rival mit un paroxysme à la haine qu’il sentait monter en lui. Il la frappa de toutes ses forces. Il frappa longtemps. Il frappa jusqu’à ce qu’il s’aperçoive que le corps de Lucie était devenu aussi mou qu’une poupée de chiffon...

Lire l'histoire courte



MÉFIE-TOI, CAROLINA
Le film de Jacques Borel sur Youtube

Méfie-toi, Carolina - Partie 1
Méfie-toi, Carolina - Partie 2


Si vous avez aimé une nouvelle policière,
n’hésitez pas à nous en faire part dans notre Livre d’or



Un grand merci à Neil Wilson pour ses magnifiques illustrations !