Histoire Amour et nouvelle sentimentale à lire en ligne ou à télécharger gratuitement







HISTOIRE D'AMOUR, NOUVELLE SENTIMENTALE



Une histoire d’amour à lire en ligne ou à télécharger

Si vous aimez lire une histoire d'amour, une courte nouvelle sentimentale, un roman à l'eau de rose, vous êtes au bon endroit !

Jocelyne Duparc auteur de nouvelles sentimentales et policières pour la presse féminine et Marine Kerla, la spécialiste de l'histoire d’amour, vous offrent leurs meilleures histoires romantiques, passionnées, toujours émouvantes...

Revenez régulièrement, la liste va s’allonger au fil des jours.

Chaque histoire d'amour peut être lue en ligne ou téléchargée pour être imprimée. Il vous suffit pour cela de cliquer sur le lien en colonne de droite de la nouvelle sentimentale quand elle est disponible en téléchargement.


Liste des histoires d'amour déjà en ligne

Comme chien et chat, nouvelle sentimentale
Comme chien et chat !
Comme chien et chat ! par Jocelyne Duparc

Corinne poussa un profond soupir et se contraignit à relire à l'écran les pages qu'elle venait de taper. Distraite par le souvenir du dîner de la veille, elle n'était pas très attentive à sa prose. Décidément, cet homme avait gâché sa soirée. Était-ce le sourire légèrement désabusé qu'il laissait constamment flotter sur ses lèvres qui l'énervait à ce point ? Pourtant... C'est vrai qu'il ressemble à Harrisson Ford se dit-elle... Elle haussa les épaules et se remit à son roman. Le fait qu'il fut beau garçon n'en était que plus irritant !

Lire l'histoire d'amour
L'homme de sa vie, nouvelle sentimentale
L'homme de sa vie
L'homme de sa vie par Pat Marvin

Lilian s'avança avec précautions et surprit la conversation de deux jeunes femmes.
- Si tu avais vu son expression ! Je crois que ce soir je vais mettre ma robe noire échancrée dans le dos, histoire de le faire enrager un peu plus, et toi Adeline ?
- Je ne sais pas encore, murmura celle-ci. Joachim est plutôt distant en ce moment. Je ne pense pas faire des frais de toilettes inutiles. Je vais porter mon attention ailleurs. Rien de tel qu'un peu de jalousie pour ramener un homme à soi !

Lire l'histoire d'amour
Le dernier cadeau, nouvelle sentimentale
Le dernier cadeau
Le dernier cadeau par Jocelyne Duparc

J’avais appelé Paul pour le prévenir que mon absence se prolongerait. Ça n’avait pas paru le déranger. J’avais même cru déceler un certain soulagement dans le ton de sa voix. Toutefois, je ne lui en avais pas fait la remarque, je l’imaginais trop bien me servant sa répartie préférée « Ma pauvre Chantal ! Tu deviens vraiment parano ! ».

Lire l'histoire d'amour
Le temps d'une moisson, nouvelle sentimentale
Le temps d'une moisson
Le temps d'une moisson par Marine Kerla

Sylvie se sentit envahie par une vague d'angoisse.
- Tu peux parler devant Nathalie... Dis-moi ce qu'il y a !
- Eh bien... Voilà... Il faut que tu le saches... André est mon fiancé !
- Ton fiancé ! Mais il m'a toujours dit que tu étais son amie d'enfance !
- Oui, c'est ce qu'il prétend quand il veut séduire les vacancières. Chaque été, c'est la même chose, il ne peut pas s'en empêcher, mais il me revient toujours à la rentrée !

Lire l'histoire d'amour
Les fantômes du passé, nouvelle sentimentale
Les fantômes du passé
Les fantômes du passé par Jocelyne Duparc

Tous pensaient certainement que j'avais manqué le train, je m'apprêtais à ouvrir la porte brusquement, pour leur faire la surprise de ma présence. La voix flûtée de Laetitia retint mon geste.
- Le petit boudin à raté son train, à ce qu'il semblerait !
Nathalie pouffa et surenchérit :
- Alors, Blaise... Quel effet ça fait de ne pas avoir son chien-chien sur les talons ? Il te manque ton gros teckel ?
- Vous n'êtes pas charitables, les filles ! Fantine est bien gentille !
- N'empêche que pour la fête de fin d'année, j'aime autant ne pas l'avoir derrière nous... Traîner constamment ce bébé, ça devient pesant !
Même Victor s'y était mis.
- Tu l'as vue monter Sultan dimanche dernier ? Elle tiendrait mieux sur un cheval de labours !
Je restai figée sur place. Mathilde fit une plaisanterie que le bruit du train étouffa et tous se mirent à rire bruyamment. Tous mes amis... Mais c'est l'éclat de rire de Blaise qui me fit le plus mal... Un rire clair et joyeux d'adolescent sans problèmes...

Lire l'histoire d'amour
Le premier été, nouvelle sentimentale
Le premier été
Le premier été par Jocelyne Duparc

Jacques n’avait jamais imaginé qu’une femme put être aussi belle. Elle se tenait debout devant un vieil abreuvoir et s’aspergeait à l’aide d’une grosse éponge. Ses cheveux blonds, très clairs, ruisselaient en cascade sur son dos mince et musclé. La fille était dénudée jusqu’à la taille. Le soleil, déjà bas dans le ciel, faisait briller les gouttes d’eau sur ses seins hauts et fermes et donnait à sa peau une nuance irisée presque irréelle.
Jacques n’avait rien d’un voyeur et culpabilisait de surprendre la jeune-fille dans son intimité. Pourtant, comme fasciné il ne pouvait en détacher son regard. Dès le premier instant, il s’était senti envahi par une irrésistible vague de désir. Il fit un effort sur lui-même pour émerger de la douce torpeur qui l’enveloppait et recula à pas feutrés.

Lire l'histoire d'amour
Julie la rousse, nouvelle sentimentale
Julie la rousse
Julie la rousse par Jocelyne Duparc

C’était l’été, nous étions toute une bande de garçons et filles du village, habitués du Café de la Marine. Attablées en terrasse et la moquerie aux lèvres, Marie-Jo et moi adorions assister à l’arrivée du bac qui déversait sur notre île sa cargaison de touristes.
Ce jour-là, Johann fut le premier à franchir la passerelle et sauta prestement sur le quai. Le vent ébouriffait ses cheveux blonds, décolorés par le soleil. Je donnai un coup de coude discret à mon amie.
- Regarde ce qui nous arrive... Kirk Douglas dans les Vikings !
- Ma pauvre Julie ! Dommage que tu ne sois pas libre. Il sera pour moi, répliqua-t-elle en riant !
Je lui répondis dans un chuchotement :
- Qui a dit que je n’étais pas libre ?
Marie-Jo eut une drôle de mimique et une oeillade significative vers Stéphane Lemeur qui s’agitait devant le flipper, entouré du reste de nos camarades.

Lire l'histoire d'amour
La nuit africaine, nouvelle sentimentale
La nuit africaine
La nuit africaine par Jocelyne Duparc

Le soleil commençait à décliner et on pouvait espérer que dans une heure ou deux la chaleur deviendrait supportable. Assis sur les marches de bois, Louis rêvassait, une cigarette éteinte entre les doigts. La voix rieuse de Simao le surprit.
- Hé ! Louis ! Il est temps de se préparer. N’oublie pas qu’on va au Grand Hôtel ce soir. L’anniversaire de Doc Langlois en même temps que la paix retrouvée, ça s’arrose !
- Tu as raison, répondit Louis. D’autant plus que je dois aussi boucler mes bagages. Ça me fait tout drôle de quitter l’Afrique. Tu te rends compte, demain soir je serai à Paris !
- Ah ! Quelle veine tu as ! Mais, en attendant, moi je me contenterai de la fête de ce soir. Je te parie qu’il y aura des tas de belles femmes ! lança le jeune lieutenant en s’éloignant au petit trot.

Louis ne peut s’empêcher de rire, Simao était un dragueur impénitent...

Lire l'histoire d'amour
L'auberge des deux routes, nouvelle sentimentale
L'auberge des deux routes
L'auberge des deux routes par Jocelyne Duparc

Conduisant d’une main ferme, Magali laissait vagabonder son imagination. Elle se voyait déjà auprès d’un bon feu de cheminée, dans une charmante auberge de campagne. Fin gastronome, Stéphane avait un talent particulier pour découvrir des lieux privilégiés.

Un an déjà qu’ils se fréquentaient... Magali espérait que ce soir, enfin, il se déciderait à lui parler mariage. Elle ne lui en avait pas encore soufflé mot, mais elle se sentait prête à cesser ses voyages. Pour goûter le plaisir d’être enfin sa femme, elle renoncerait volontiers à la route !

Lire l'histoire d'amour
Eros et Psyché, nouvelle sentimentale
Eros et Psyché
Eros et Psyché par Jocelyne Duparc

Vint le jour où les soeurs aînées de Psyché convolèrent en justes noces et quittèrent le palais au bras de puissants monarques.
Malgré l’affection sincère qu’elles portaient à leur cadette, Aglaure et Cidippe en ressentirent une pointe d’orgueil. Car, chose étonnante, parmi tous les supposés prétendants de leur jeune soeur, il n’en fut pas un seul pour demander sa main !
Psyché se réjouissait du bonheur de ses soeurs, mais ne pouvait s’empêcher d’éprouver une légère déception. Elle s’efforçait toutefois à rester sereine en attendant le prince charmant.

Lire l'histoire d'amour
Les clés de l'Amazonie, nouvelle sentimentale
Les clés de l'Amazonie
Les clés de l'Amazonie par Marine Kerla

Tout avait changé avec l’arrivée d’Antoine. Je travaillais chez Monnier depuis plus d’un an quand, un matin, il s’était présenté à la réception. Il arrivait directement du Guatemala, le chantier sur lequel il travaillait venait de s’achever.
- Antoine Ponsier... J’ai rendez-vous avec Monsieur Levesque...
Dès ses premiers mots, je reconnus la belle voix grave que j’avais très souvent entendue au téléphone. J’en ressentis comme un choc électrique... Il se tenait devant moi, grand, brun, bronzé, le sourire éclatant, le sac de voyage négligemment jeté sur l’épaule... Le plumage n’avait rien à envier au ramage ! Face à cette parfaite image du globe-trotter, toutes mes bonnes résolutions s’envolèrent. Mélanger le travail et les sentiments devenait pour moi un impératif !

Lire l'histoire d'amour
Un accident de parcours, nouvelle sentimentale
Un accident de parcours
Un accident de parcours par Jocelyne Duparc

Jusqu’au dernier moment, Elodie avait espéré qu’il se retournerait, qu’il lui accorderait un sourire, un petit signe de la main. Même pas... Sans un regard, il avait enfourché sa moto et démarré en trombe. Pendant quelques instants encore, le vrombissement du puissant moteur avait retenti, troublant la quiétude du quartier résidentiel... Et puis, plus rien... Une fois de plus, Cyril s’en allait... Fâché...

Cyril était le frère de Julie, sa meilleure amie. C’était un jeune homme au caractère franc et sans détours. L’amour qu’il lui portait était à son image : entier et exclusif.

Lire l'histoire d'amour
Coeur de saxo, nouvelle sentimentale
Coeur de saxo
Coeur de saxo par Jocelyne Duparc

Le destin voulut que Marthe Maupierre vienne, un soir, au night-club pour fêter la fin du tournage de son nouveau film. Et tout bascula.
Jeanne et Marthe se connaissaient de longue date, étant gamines, elles avaient fréquenté le même collège. A présent, Jeanne regrettait amèrement de ne pas avoir pressenti le danger quand sa trop belle amie lui avait dit d’un air gourmand :
- Hé bien ! Ma chère Jeanne... Quand vas-tu enfin me présenter le célèbre Bobby Kiefferwood ? Je meurs d’envie de le connaître...
Au premier regard, Bobby avait été comme fasciné par l’actrice. Pourtant, il ressentait pour Jeanne une réelle affection et s’en voulait de la rendre malheureuse. Mais c’était plus fort que lui, Marthe l’avait envoûté. Elle-même n’avait pas été insensible au charme romantique du musicien et les regards ardents qu’il lui lançait la flattaient. Toutefois, selon son habitude, en femme fatale accoutumée aux hommages masculins, elle n’en avait fait qu’une bouchée !

Lire l'histoire d'amour
Soldat inconnu, nouvelle sentimentale
Soldat inconnu
Soldat inconnu par Marine Kerla

« Hummm... Pas aujourd’hui... Pas classe ce matin... »
Les volets mal joints semblaient se complaire à capter les premiers rayons du soleil et le miroir de la coiffeuse en profitait pour réorienter sournoisement ces fulgurants lasers, droit sur la tête de lit ! La jeune femme grommela quelques paroles indistinctes et enfouit obstinément sa tête sous l’oreiller. Paupières résolument closes, elle essayait de retrouver la magie d’une promenade à l’ombre d’un sous-bois... Les baisers d’un homme amoureux...
« Il s’est encore échappé ! » murmura-t-elle.
Le son de sa propre voix la réveilla complètement. Un instant auparavant, l’homme lui semblait si proche, si familier et voilà qu’une fois de plus il s’estompait, devenait flou et impalpable. Quand elle eut oublié jusqu’à son prénom, elle se résigna à glisser un pied hors du lit. Heureusement, son regard rencontra le calendrier mural. « Vacances de Pâques », se dit-elle et son visage s’éclaira d’un sourire radieux.

Lire l'histoire d'amour
À Paris en Mai 68, nouvelle sentimentale
À Paris en Mai 68
À Paris en Mai 68 par Jocelyne Duparc

Un samedi matin, vers la fin de l’année scolaire, un coup de sonnette bref me tira du sommeil. La veille, nous avions fêté l’anniversaire d’une de mes camarades de faculté et je m’étais couchée très tard. J’enfilai un peignoir et j’ouvris la porte, encore à moitié endormie.
Sanglé dans un uniforme de gendarme, un paquet de croissants à la main... Vincent se tenait devant moi, un peu gauche, le sourire figé.
- J’espère que je ne te dérange pas trop...
Je me sentis tout à coup submergée par un flot de tendresse. Je n’étais pas retournée à Pont-l’Abbé depuis trois mois... Je n’avais pas écrit depuis trois semaines... Je n’avais pas pensé à lui depuis trois jours... Mais il était toujours Vincent, mon amour d’enfance...

Lire l'histoire d'amour